Budget 2015 : Pourquoi avons-nous voté "CONTRE" ?

  Bareyt serge retaillee 4 2Réfection de la Rue Ste Hélène :  

 Ce n'est pas encore pour cette année !

  Par Serge BAREYT   (Conseiller municipal de CASTETS SOLIDARITE)

 

Budget 2015 loupe

Comme je l'évoquais dans mon précédent billet "Osez le débat démocratique !", il n'y a eu aucun débat en Conseil Municipal pour préparer le budget 2015. La majorité municipale (ou plutôt, un comité restreint de ses élus), a concocté ce budget avec des investissements lourds... très lourds... (voyez les montants ci-dessous !).

Ces investissements ne nous semblent "pas tous" correspondre (pour le moins), ni aux urgences de mise en oeuvre, ni aux attentes prioritaires des castésiens... 

Le "Dormez braves gens..." n'est pas un mode de gouvernance acceptable. Nous sommes pour une DEMOCRATIE PARTICIPATIVE et nous pensons donc qu'à défaut de pouvoir arbitrer les projets proposés, les Presse ne pas avalercastésiens doivent être au moins bien informés des options retenues...

Les médias "officiels" que sont "Sud-Ouest" et le "Journal de Castets", ne font que mettre en valeur les choix de la majorité sans jamais rendre compte des positions, propositions ou objections de l'opposition. Notre expression y étant "minimale" (dans l'un) et "complètement interdite" dans l'autre (voir l'article "La tribune censurée"), je vous livre ici "une autre" information, moins "officielle", sur les raisons pour lesquelles nous avons voté "contre" le budget 2015.

 

Voici donc le texte de mon intervention au Conseil municipal du 14 avril 2015.  

 

" M. le Maire, Mmes et MM. les Conseillers municipaux,

Nous allons voter "CONTRE" votre budget pour des raisons de forme et des raisons de fond :

Democratie locale et bandeSur la forme : (voir article « Osez le débat démocratique »)
Vous n’avez pas organisé de débat d’orientation budgétaire qui nous aurait permis de débattre des priorités et d’exprimer nos points de vue. Certes, ce débat n’est pas obligatoire dans les petites communes, mais vous auriez pu tout de même l’organiser puisque nous vous l’avions demandé.
Même en commission finances, organisée quelques jours avant le vote, nous n’avons pu que constater les choix que vous aviez déjà faits par ailleurs, en tout petit comité, sans pouvoir en débattre avec vous pour éventuellement influer sur le contenu.

Sur le fond :
Nous avons constaté que vous avez supprimé du budget votre projet de "Halte nautique" qui semble être définitivement tombé à l’eau ;-)) au moins dans sa forme originelle mais aussi, si l’on en croit la rumeur, dans le lieu même d’implantation… Sage décision ! C’est heureux d’ailleurs, car il s’agissait d’un projet pharaonique de près d’un million d’euros avec la maison des associations. Or, après le gouffre financier de la réfection de la salle des fêtes pour plus d’un million d’euros, vous prépariez avec ce projet une nouvelle dérive financière pour notre commune… Vous nous dites aujourd’hui, que ce projet est simplement différé et que son coût sera nettement moins élevé. C’est heureux et nous en avons pris bonne note !

RIEN donc cette année dans votre budget pour la « maison des associations » qui était pourtant une priorité exprimée dans les projets des 3 listes en présence aux municipales de 2014.

RIEN NON PLUS dans votre budget concernant la « réfection de la rue Ste Hélène » et plus particulièrement celle des trottoirs qui étaient pourtant la priorité n°1 de tous les projets de la campagne des municipales de 2014.
Urgent smiley
En revanche, vous vous lancez dans la réfection de la route d’Uza avec un projet de création de passerelle sur pilotis pour permettre la circulation des piétons et cyclistes derrière les platanes. Un projet qui dépassera les 300.000 euros… qui ne rentrera pas dans le « 1% paysage » (financé par l’A63). La charge sera donc supportée intégralement par la Commune. D'ailleurs, nous ne discutons pas de son utilité, mais était-ce vraiment si urgent pour que vous lanciez d’ores et déjà les appels d’offres dès le début 2015 ?

Car les projets « urgents » étaient déjà nombreux :

- Entrée de ville - 1% paysage, co-financé à 50% par la Commune (et 50% par l’A63) et sur lequel nous étions d’accord. La charge correspondante était déjà lourde 300 à 400.000 euros pour la commune.
- Révision des éclairages à Maïtena 23.700 euros, Route d’UZA 33.350 euros, à l’Adoue 22.000 euros. Total éclairages : env. 80.000 euros. C’était nécessaire, nous en sommes d’accord.
- Changement de la chaudière de l’Eglise 25.000 euros,
- Construction d’un bureau pour la Gendarmerie 60.000 euros,
- Réfection complète de toute la signalétique de la Commune (tous les panneaux directionnels ou de signalisation) pour 50.000 euros… Etait-ce si urgent ?
- Dévoiement de la Route de Maïtena pour permettre l’installation d’Intermarché / Maïtena, un projet pour lequel nous allons faire l’avance de 500.000 euros sur 2 ou 3 ans, en attendant de recevoir la Taxe d’aménagement…
Neurisse 50
Avec tout cela (entre 1,3 et 1,4 million d'euros), nous aurions peut-être pu faire une pause, histoire de réduire un peu notre dette et/ou d’amortir les baisses de dotation auxquelles sont confrontées toutes les collectivités locales.

Mais non, comme Castets est une commune "riche" :

- Vous achetez la maison Neurisse (ex. cabinet médical du Dr Tordjman) 140.000 euros… Pour en faire quoi ? Vous n'en dites rien !
- Ensuite, vous achetez des terrains dans la rue des chevreuils 30.000 euros… Juste pour régler un problème d'alignement et pour les revendre aussitôt après, paraît-il !
- Vous achetez aussi la maison de la sœur religieuse pour 65.000 euros… Pour quel projet ? Vous n'en dites rien !
 

Relais double 25- Et puis, vous achetez le Relais Landais 400.000 euros, sans aucun projet sur le bâtiment dont la construction est en souffrance depuis de nombreuses années...
- A ces 400.000 euros, vous prévoyez d’ajouter 80.000 euros supplémentaires pour remettre le bâtiment jaune « en état », sans toucher aucunement au bâtiment inachevé situé derrière… Tout cela, juste pour y installer de façon « provisoire » un locataire restaurateur gastronomique qui, dit-on, n’aurait déjà qu’une hâte, c’est d’aller construire son futur restaurant sur le terrain d’en face...

« Des opportunités à saisir immédiatement », dites-vous ?

Nous n’en sommes pas si sûrs, eu égard au nombre d’années durant lesquelles ce Relais Landais est resté « à vendre » dans un bien triste état pour l’image de notre commune, sans que personne n'ait jamais souhaité l’acquérir jusqu'ici !

Bref, soit 715.000 euros d'investissements supplémentaires, soit  un total de plus de 2 millions d'euros...

 

CampingVenduAlors certes, vous équilibrez votre budget, mais... en vendant des bijoux de famille, en l'occurence : le camping, pour 900.000 euros. Compte tenu de sa perte annuelle récurrente de 100.000 euros, nous ne pouvons pas vous donner tort de vouloir en stopper l’exploitation. De là à le vendre, il y a une marge, non ?

Nous estimons en effet que nous (la Commune) n’avons pas suffisamment réfléchi à ce que nous pourrions faire de ce site et encore moins à une politique plus globale du tourisme sur Castets. Peut-être aurait-on pu aussi s’interroger sur l’opportunité d’utiliser cette vente pour réduire notre importante dette communale.

Le rachat du Relais Landais n’était absolument pas une priorité d’investissement souhaitée par les castésiens. Aucun de nos programmes n’en a parlé pendant la campagne des municipales...

Alors, la conséquence de tout cela, c'est que les castésiens attendront encore quelques années de plus la réfection de la rue Ste Hélène qui, elle, leur a été promise depuis plus de 15 ans et qui, elle, était effectivement la priorité n°1 de tous les programmes des différentes listes.

Pour toutes ces raisons, nous voterons donc « CONTRE » le projet de budget que vous nous présentez ce soir.

 

M. le Maire, Mmes et MM. les Conseillers municipaux,
Je vous remercie de votre attention.


 

Commentaires (1)

pothon
  • 1. pothon | 04/08/2015
merci pour votre blog.
Au sujet de la route d'Uza, important de la securiser :1panneau pour le croisement avec la rue Fontaine vive, des bandes rugueuses en 2/3endroits dans la descente et renovation de la bordure metallique et poteaux existants.
Non au projet demesure et inutile passerelle -piste cyclable
Oui a la refection du cheminement protege actuel.
Pourquoi pas un compte rendu de mandat public, ?

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau