Solidarite refugies jpeg

Appel : CASTESIENS et SOLIDAIRES

  • Par Serge
  • Le 18/01/2017
  • Commentaires (0)

Réham a 21 ans et son mari Hussein a 29 ans. Ils sont tous deux réfugiés syriens. En leur accordant le statut de réfugiés, la France leur a offert l’asile et la Commune de LESPERON les a accueillis. Des castésiens sont solidaires, d'autres le seront bientôt après avoir lu ce qui suit...

Réham et Hussein ont une petite fille de 3 ans : Nadja. La vie ne les a pas épargnés et ils ont perdu un bébé peu après leur arrivée. Depuis peu, l’espoir revient, car Réham est de nouveau enceinte...

Ils sont très bien installés à LESPERON et souhaitent s’intégrer dans notre région le plus vite possible. Pour cela, ils prennent des cours de français dans une De keiser mireilleassociation dacquoise, quelques heures par semaine, avec Mireille de Keiser (adhérente de Castets Solidarité).

Tout pourrait sembler idéal, sauf que… ces jeunes souffrent d’isolement. Malgré leur bonne volonté, ils sont terriblement seuls. Comment s’intégrer, rencontrer des gens, partager, quand on ne parle pas la langue du pays d’accueil ?

Ils auraient pourtant bien besoin d’être immergés de façon régulière dans notre monde à nous, pour accélérer l’apprentissage de leur français bien-sûr, mais aussi pour leur moral…

Alors, Mireille a eu une idée : appeler les castésiens à une action de solidarité avec cette jeune famille syrienne, en l’aidant à rencontrer du monde… plein de monde si possible… de préférence, des familles avec des enfants en bas âge. Cela dit, si les familles volontaires sont plus âgées, ce n’est pas grave, pour autant qu’elles soient motivées à l’aider : pour la recevoir à la maison, pour aller faire les courses avec elle ou pour sortir tous ensemble en visite dans la région…

Notre objectif est de trouver cinq à six familles volontaires pour la rencontrer, pendant deux heures seulement, une seule fois toutes les six semaines… Aucune obligation ni de la recevoir chez vous, ni de vous rendre chez elle. Six familles ou davantage, car plus nous trouverons de familles volontaires, moins la charge de chacune d’entre elles sera lourde.

Après… la barrière de la langue finira bien un jour par tomber et des liens amicaux pourront alors se créer... Mais ceci est une autre histoire !

 

En attendant, si vous acceptez de consacrer juste deux heures toutes les six semaines pour aider cette jeune famille syrienne, adressez-nous un email à cette adresse :

webmaster@castetssolidarite.fr

 

N’oubliez pas d’y préciser votre nom et votre numéro de téléphone pour que nous puissions vous contacter.

 

Merci pour Nadja, Réham et Hussein !

A Castets, le mot « SOLIDARITE » a vraiment du sens !

 

A bientôt,

Le Webmaster de Castets Solidarité


Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau