Happy end

Que devient la maison de la soeur ?

  • Par Serge
  • Le 21/09/2016
  • Commentaires (0)

C’est pour l’acquisition d’une autre maison, celle de « sœur Xavier », qu’avait été votée une ligne budgétaire de 65.000 € lors du vote du budget en avril 2016. Cette acquisition nous avait alors été présentée dans la cadre d’un projet de mise en valeur du site du ruisseau du Mouliot, en y créant une liaison aménagée entre les lotissements avec un sentier pédestre… Un projet très intéressant dont nous partagions au moins l’intérêt environnemental !

Là aussi, le projet était bien entamé, les négociations entre les propriétaires (la congrégation…) et la Commune avaient abouti, le prix était fixé et la signature presque imminente…

Alors dans le point « Questions diverses » du Conseil municipal du 7 septembre, notre élue Marie-Claude ESPELOSIN, interroge le maire pour savoir où en est ce projet…

Dans sa réponse, le maire nous apprend que le projet d’acquisition de cette propriété par la Commune a été abandonné, a priori, à cause d’une servitude de passage qu’il était nécessaire de créer à la suite de la vente d’une maison voisine…

En conséquence, puisque la Commune était moralement engagée avec les propriétaires, le maire nous dit avoir alors « proposé cette maison au voisinage et je crois savoir, [dit-il], sans divulguer les choses… [ndrl : bref échange avec Sophie THOMAS (adjointe au maire)], que c’est la famille THOMAS qui a acheté cette maison à la congrégation.  Voilà, aux dernières nouvelles, c’est ça. C’était important de sortir la sœur, donc d’arriver à vendre cette maison parce qu’on avait pris un engagement mais bon voilà, nous on ne pouvait pas l’honorer alors on a réussi à trouver avec le voisinage. »

Tout ceci est résumé laconiquement par le correspondant de SUD-OUEST dans son article du 10 septembre, par cette « sobre » formule : « Concernant la maison de sœur Xavier, la famille Thomas s’est portée acquéreur. ».

13 mots seulement… C’est « l’Art » de la synthèse !

Mais, était-il besoin d’écrire un mot de plus ?

 

Serge BAREYT, Conseiller municipal d’opposition


Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau