Demission andre

Pourquoi ai-je démissionné de la Commission des citoyens ?

  • Par Andre
  • Le 07/01/2017
  • Commentaires (0)

Avant de vous donner les raisons de ma démission, je voudrais vous donner quelques explications sur la création de cette commission...

C’est le maire qui, quelques temps après son élection, a lancé une consultation auprès des Castésiens en vue de créer une « Commission des citoyens », composée de 8 personnes choisies parmi les candidatures présentées. A mon grand étonnement, ma candidature fut alors retenue ; sûrement un signe d’ouverture de la part du maire, puisque tout le monde sait que j’étais candidat sur la liste de Serge BAREYT aux dernières élections municipales.

Dès le début, les membres de cette commission ont été très motivés par l’idée de représenter les castésiens et de pouvoir soumettre aux élus les sujets de leurs réflexions. Leur travail s’est orienté autour de 3 thèmes prioritaires :

1- « la sécurité routière et les abris bus » ;
2- « la mise en place de bancs et de tables dans les différents quartiers » de CASTETS pour favoriser l’échange et la convivialité entre les citoyens ;
3- Enfin, « nuisances sonores et visuelles causées par l’autoroute ». Je ne vous le cache pas, que c'est ce 3ème sujet qui me tenait le plus à cœur, comme sûrement, à beaucoup de Castésiens...

Ces trois sujets ont été présentés successivement aux élus.

Pour la petite histoire, le 1er sujet (sécurité routière et abris bus) ne s’est pas trop mal passé. Des choses ont été réalisées… pas tout bien-sûr, notamment à Castillon où il n’a toujours ni abris bus, ni éclairage. Bref, malgré tout, un départ encourageant pour la Commission des citoyens...

Pour le 2ème sujet (mise en place de bancs et tables dans les quartiers), s’il a bien été pris en considération dans un premier temps par le maire, il a malheureusement été, dans un second temps, purement et simplement abandonné. Les raisons avancées ? « Pas de budget » (normal, la baleine en avait bouffé une bonne partie), « Coût d’entretien trop important » et surtout, l’argument qui tue : « Un risque de nuisances »… surtout à proximité du domicile de certains élus concernés par le projet !

Quant au 3ème sujet (nuisance sonores et visuelles de l’autoroute), on y arrive… Là, « c’est l’autoroute qui fait déborder le vase » !.

Ce sujet, plutôt sensible pour un bon nombre de Castésiens, a été présenté au maire à partir d’un dossier particulièrement sérieux, contenant à l’appui des réclamations formulées par la Commission des citoyens : des vidéos et des photos des merlons (buttes de terre), mettant en évidence les points faibles et les insuffisances du dispositif actuellement en place pour pallier les nuisances sonores et visuelles de l’autoroute, notamment près des bassins de rétention. L’ensemble avec, pour mémoire, le rappel des engagements de la société ATLANDES (société gestionnaire de l’autoroute)… Car, pour cette dernière, tout est conforme ! Des nuisances ? Il n’y en a point… en tout cas, pas plus qu’avant (110 km/h) l’arrivée de l’autoroute (130 km/h)! Tout cela n’est pas sérieux !

Alors, à l’appui de ses travaux et de ses constatations, la Commission des citoyens a recommandé à Mr MOUHEL, de faire faire une « contre-étude » des mesures sonores par un cabinet différent d’ATLANDES, de façon à obtenir un avis « neutre et indépendant » à partir duquel, en fonction des résultats obtenus, la Commune forcerait (ou non) la société ATLANDES à respecter ses engagements. Malheureusement, aucune demande de devis n’a été faite par la Commune, à un quelconque cabinet d’audit indépendant… Premier abandon des citoyens !

Pourtant, le maire propose à la Commission des citoyens, l’organisation d’une réunion avec le directeur d’ EGIS (entreprise sous-traitante d’ATLANDES, pour l’exploitation, l’entretien et la maintenance de l’autoroute)… Bon, Soit ! On va peut-être pouvoir s’expliquer, poser des questions, proposer des solutions… La commission des citoyens prépare donc cette réunion avec tout le sérieux qui la caractérise et, dans ma grande naïveté, je pensais vraiment que le maire et ses adjoints y défendraient notre dossier…

Rien que le plan de table aurait dû me faire comprendre que les dés étaient pipés d’avance… En effet, d’un côté de la table : le maire et ses adjoints entourent le directeur d’EGIS, et, de l’autre côté, les membres de la commission des citoyens leur faisant face en bout de table. Puis, nous présentons notre dossier… Pour EGIS, les défauts relevés dans notre dossier dans le dispositif « anti-bruit » de l’autoroute, ne comportent aucune malfaçon : tout est conforme ! … Tiens donc ! Etonnant, non ?

Nous apprenons alors que deux mesures de bruit ont été faites… Et par qui, s’il vous plaît ? Un cabinet indépendant ? Que nenni ! … Par ATLANDES ou par EGIS ! … Et où, ont été faites ces mesures ? Près des maisons des Castésiens ? Eh bien, non ! L’une, sur la route de MAGESQ à la sortie de CASTETS, et l’autre, à hauteur de la poissonnerie DELMAS, avant d’arriver à Castets... Mais de qui se moque-t-on ?

Durant la réunion, nous insistons tout de même et proposons de réduire la vitesse à 110 km/h sur la traversée du village… REFUS !  La hauteur des murs anti-bruit, est soi-disant « normale » ; la hauteur des merlons (les buttes de terre) est tout aussi « normale ». Circulez, y’a rien à voir ! En revanche, EGIS est prêt à conseiller la ville pour améliorer ces dispositifs… Curieux non ?

Bref, vous l’avez compris, rien ne sera fait !

Seule compensation, la société EGIS s’est engagée à réaliser deux mesures de bruit à hauteur des bassins de rétention… Personnellement, je doute fort que ces deux mesures soient réalisées « en toute indépendance » et « dans des conditions critiques ».  Mais, j’attends de voir !

A l’issue de cette réunion, j’ai fait part de ma grande déception aux membres de la Commission des citoyens sur ce dernier sujet sensible, et les ai informés de ma décision de démissionner compte tenu du fait que, lors de cette réunion, j’ai constaté que la municipalité n’avait à aucun moment défendu les CASTESIENS.

Nous aurions en effet, tant aimé voir notre maire et ses adjoints, à nos côtés, aux côtés des membres de la Commission des citoyens, en face d’EGIS et/ou d’ATLANDES, pour défendre les intérêts des Castésiens. Il n’en a rien été. Deuxième abandon des citoyens !

Après deux ans passés dans cette commission des citoyens, force est pour moi de constater qu’elle ne sert à pas grand-chose, si ce n’est, qu’à servir d’alibi démocratique à la municipalité. Peu après, j’ai informé le maire de mon souhait de démissionner et lui ai tenu le même discours pour lui en expliquer les raisons.

Je dois préciser ici que la qualité du travail et le sérieux des membres de la commission des citoyens ne sont absolument pas à mettre en doute et n’entrent donc pour rien dans ma décision de démissionner.

Voilà, j’en ai terminé et je souhaite « bonne chance » aux membres de la Commission des citoyens, et surtout « bon courage » !

Sanchez andre 1

 

 André SANCHEZ

 Ancien membre de la Commission des Citoyens

 


Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau