Avendrealouer3

Trois projets différents en cinq mois...

  • Par Serge
  • Le 21/09/2016
  • Commentaires (0)

Au mois d’Avril 2016, un budget de 21.000 € avait été voté par la majorité pour rénover la maison « du camping » appartenant à la commune, avant de la remettre en location après le départ des derniers locataires responsables du camping. Étrangement, sans que nous sachions pourquoi, cette maison était mise en vente en juin/juillet à l’agence Guy Hoquet à Castets à 160.000 €.

Et puis, nouveau changement de programme, au Conseil municipal du 7 septembre, le maire annonce vouloir y mettre une MAM (Maison d’assistantes maternelles) et fait voter une décision modificative du budget de 40.000 € pour pouvoir l’aménager pour les 3 assistantes maternelles (dont 2 ne sont pas de Castets…) à l’initiative du projet.

Trois projets différents (location, vente et MAM) en moins de cinq mois… Quelle cohérence !

Curieusement, dans son article du 10 septembre, le correspondant local de SUD-OUEST ne dit rien de tous ces changements et se contente pudiquement d’évoquer « 4 abstentions » sur la délibération proposée pour ces travaux, sans préciser quels sont les élus qui en sont les auteurs et sans dire un seul mot sur les raisons qu’ils ont avancées pour expliquer leur vote… Bref, comme d’habitude : de la bonne vraie « information », la moins dérangeante possible pour le maire !

Alors disons-le, ce sont les élus d’opposition qui se sont abstenus. Pourquoi ? Simplement parce que loin d’être hostiles à la création d’une MAM, au contraire, nous aurions préféré être informés préalablement de ce projet. Une fois de plus, cela n’a pas été le cas. Nous aurions aimé avoir communication du projet éducatif de cette MAM. Sur le plan financier, nous aurions bien aimé que soit reprise la ligne budgétaire de 21.000 € votée en avril pour la rénovation de cette maison et aussi connaître le détail des 40.000 € de travaux que la commune s’apprête à y investir. Nous aurions voulu lire le bail proposé aux assistantes maternelles et comprendre pourquoi un si petit loyer de 400 € est consenti pour cette grande maison alors que de nombreux castésiens sont à la recherche de loyers peu élevés… etc.

En juillet la maison était encore « à vendre »… Cette vente aurait pu nous permettre de récupérer 160.000 € auxquels se seraient ajoutés les 21.000 € de la ligne rénovation budgétée non dépensée. Jumelée avec l’abandon (heureux) du projet de la création d’une passerelle de plus de 350.000 € sur la route d’UZA, c’était là, une bonne façon de réduire la dette importante de la commune.

Un choix différent a été fait : faire vite de nouvelles dépenses, non prioritaires puisque non budgétées.

Rien de cohérent, rien de raisonnable, tout à l’emporte-pièce !
 

Serge BAREYT, Conseiller municipal d’opposition


Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau