Scoop3

Rentrée politique à Castets (tribune libre)

  • Par Serge
  • Le 24/08/2016
  • Commentaires (1)

Même le journal SUD-OUEST (le service de presse personnel du maire), n’en a pas encore parlé… Un scoop ? Oui, pour presque tous les castésiens… Alors, alors… Je vous sens bien curieux d’un seul coup, non ?

Eh bien, figurez-vous que pour les élections législatives (qui auront lieu en juin 2017, juste après la présidentielle), notre maire sera candidat ! Il a en effet réussi à avoir l'investiture de son parti politique, l'U.D.I. (Union des Démocrates et Indépendants), un parti « d'extrême centre » qui penche quand même plutôt à droite (cf. toutes les dernières alliances électorales).

C’est bien sûr officiel ! (cf. le lien ci-dessous sur le site de l’UDI pour les sceptiques…)

http://www.parti-udi.fr/actualite-legislatives-candidats-investis-au-mois-de-juillet.html

Avant d’être maire de Castets, Philippe MOUHEL avait déjà été candidat pour le « MoDem » de BAYROU, lors des précédentes législatives de 2012 dans la 2ème circonscription des Landes enlevée alors par Jean-Pierre DUFAU (PS)... Terrible échec (2,39 % des voix) !

Elu maire en 2014, il a de nouveau tenté sa chance aux élections départementales en mars 2015, puis aux élections régionales de décembre 2015, sans succès ! Qu’à cela ne tienne ! Il va essayer maintenant de devenir député de la 1ère circonscription, la nôtre, celle d’Alain VIDALIES qui ne se représente pas.

Avec toutes ces candidatures successives, on voit bien qu’il se sent trop à l’étroit dans cette mairie de Castets, bien trop petite pour sa grande ambition… Il en faut de l’ambition d’ailleurs quand on veut faire carrière en politique. Après, il faut œuvrer dans les instances partisanes (on dit ‘grenouiller’) pour pouvoir se présenter à toutes les élections et puis, un jour ou l’autre, ce mandat départemental, régional ou national, finit par arriver… « Tout vient à point à qui sait attendre ».

J'en entends déjà (au fond de la classe) qui disent qu'il n'a aucune chance… Qu'ils se détrompent ! En politique, c’est comme aux jeux olympiques, il arrive quelquefois que ce soient ceux que l'on n’attend pas qui aient la médaille d'or… Et vice versa ! J’ai trop d’expérience pour savoir qu’il n’y a que les batailles qu’on ne livre pas qui sont perdues d’avance…

Chacun sait que nous ne sommes pas du même bord politique : il est « centriste » donc finalement « de droite » (cf. toutes les dernières alliances électorales) et moi, je suis de gauche (non, pas PS, « vraiment » de gauche !)… Il sait donc déjà que je ne ferai rien pour l’aider, au contraire. Mais cela ne m’empêche pas de penser qu’objectivement il a une petite fenêtre de tir pour l’emporter, pour autant toutefois, que cette candidature tienne jusqu'au bout... Il ne faudrait pas, par exemple, qu’elle passe « à la trappe », dans les « tractations » qui ne manqueront pas d'avoir lieu après l'élection présidentielle entre les partis alliés « de la droite et du centre ».

Car c’est bien en fonction du résultat de l’élection présidentielle que se préciseront (ou pas) les chances de Philippe MOUHEL. Selon qui l’emportera à la présidentielle plusieurs scénarios sont à chaque fois possibles…

Par exemple, s’il y a une candidature unique de la droite et du centre, il y aura inévitablement des tractations entre ces deux grandes composantes (oublions les petites…). « Je te donne telle circonscription et toi, tu me donnes telle autre ». Il faudra donc que LR (l'ex UMP) accorde notre 1ère circonscription à l’UDI pour que notre maire puisse continuer à concourir… Ce n'est pas gagné, mais cela c'est déjà produit pour les élections départementales. Les places seront plus chères. Il y aura beaucoup de candidats pour seulement 3 sièges de députés pour toutes les Landes !

Maintenant, imaginons que le nouveau président soit JUPPÉ ou SARKOZY (oui, bon… j’ai dit « imaginons » …), ce ne sera pas facile pour l’UDI d’exiger de LR (ex UMP) la candidature unique dans la 1ère circonscription… Maintenant, si c'est BAYROU le président (là, je plaisante toujours, on est d’accord… !), ça devrait être plus facile pour lui puisqu’issu du « parti du président ».

Autre scénario : deux candidatures distinctes, une UDI et une LR… Alors, il faudra que notre maire arrive devant le candidat de LR au premier tour. Ce n’est pas gagné !

En revanche, si c’est HOLLANDE qui est élu (là, je plaisante vraiment beaucoup…) ou même un autre « solférinien », alors là, tout est possible ! Pourquoi ? Parce qu’aujourd’hui au PS, beaucoup de gens « aiment » le centre, autant qu'ils « aiment » l'entreprise et « haïssent » désormais le code du travail. Car enfin, s'ils ne peuvent plus s’entendre avec la gauche de la gauche, avec qui pourraient-ils s’allier sinon avec le centre ?

Enfin, si c'est les français élisent un président « de gauche », je veux dire « vraiment de gauche », (oui, j'adore la science-fiction…), alors là, j'ai bien peur que l’UDI ne fasse plus du tout le poids pour imposer un candidat de premier tour (et même de second…) à une droite défaite, donc forcément tentée par des alliances avec le FN pour conserver un minimum de sièges pour participer le plus efficacement possible… à la Constituante pour la 6ème République !

Ah oui, j'oubliais... Et si, ce nouveau président était une présidente… Blonde et d'extrême droite... Grrrr ! À chaque fois que j'y pense, je cauchemarde… Je me vois avec un triangle rouge cousu sur la veste de mon beau pyjama rayé, conduit brutalement dans un stade (comme au Chili) ou dans un stalag (comme ailleurs en Europe…), entre deux G.O. du Club-Med armés jusqu'aux dents et affublés de chiens policiers affamés. Non, un vrai cauchemar je vous dis ! Je ne vous parlerai donc pas de ce scénario, je préfère continuer à rêver et à travailler à construire un monde meilleur, plein de liberté, de fraternité, de solidarité et d'humanisme…

Bon vous voyez, cette candidature de notre maire aux législatives nous promet une actualité politique passionnante à Castets dans les mois qui viennent.
On va bien rigoler, ça nous changera un peu...

A bientôt,

Serge BAREYT, Conseiller municipal d’opposition


Commentaires (1)

Mireille de Keiser
  • 1. Mireille de Keiser | 29/08/2016
Merci Serge de nous éclairer sur cette politique politicienne, qui passe les tractations avant l'intérêt général, et en même temps je me demande commnent faire pour arriver à ce fameux pouvoir, sans se compromettre pour arriver à s'occuper de l'intérêt général.
Fasse qu'un jour nos institutions permettent aux meilleurs de diriger le pays avec désintéressement personnel, honnêteté et....compétence!

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau